Accueil Économie

Le fisc sera bien informé sur votre patrimoine financier à l’étranger

Dès demain, 49 États, dont la Belgique, échangeront des informations sur les avoirs financiers des non-résidents. En 2018, 52 autres pays enteront dans la danse. Il sera beaucoup plus difficile de dissimuler des actifs à l’étranger.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Le fisc en saura beaucoup plus sur l’étendue de votre patrimoine financier détenu à l’étranger et sur les revenus qu’il produit. La Belgique et cent autres pays se sont en effet engagés à échanger de manière automatique ces informations, selon une norme commune définie par l’OCDE et baptisée CRS (pour Common Reporting Standard).

Dès demain, 49 juridictions fiscales joueront le jeu : les Etats-membres de l’Union européenne (à l’exception de l’Autriche, qui attendra l’an prochain) – c’est tout naturel, puisque ceux-ci sont déjà tenus par la directive Epargne – mais également des (ex ?) paradis fiscaux notoires, comme les Îles Caïman, le Liechtenstein ou les Îles vierges britanniques. En 2018, 52 autres pays enteront dans la danse, au nombre desquels on citera notamment la Suisse, Singapour ou le Panama.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Arnould Philippe, vendredi 1 septembre 2017, 7:20

    Big Brother is Watching You

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs