Œufs contaminés: accusé d’avoir tardé à communiquer, Borsus dénonce «un mauvais procès»

Œufs contaminés: accusé d’avoir tardé à communiquer, Borsus dénonce «un mauvais procès»

Jugeant qu’on lui fait « un mauvais procès » et qu’Ecolo « veut transformer une crise en scandale qui n’existe pas », Willy Borsus reprend la chronologie des faits et justifie : Le rapport de l’Agence fédérale de contrôle alimentaire qu’il a reçu le 25 juillet comportait « des éléments de l’enquête judiciaire in extenso. La justice s’opposait à leur diffusion à ce moment-là ». Suite à ces informations, une réunion s’est tenue le 26 juillet. Le matin du 28, Borsus prêtait serment comme ministre-président wallon.

Se présenter devant le parlement, désormais ? C’est non. Il y a eu, dit le Premier wallon, « continuité institutionnelle » avec son successeur Denis Ducarme. « Il n’y a pas un “avant” que je devrais devrait assumer et un « après » ma démission ». Le dossier, conclut Willy Borsus, a été « traité avec diligence et rigueur ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous