Marie-Martine Schyns (CDH) sur le décret Inscription: «L’enjeu, c’est de retravailler les critères»

Marie-Martine Schyns (CDH) sur le décret Inscription: «L’enjeu, c’est de retravailler les critères»
Pierre-Yves Thienpont

Confortée par une réunion du gouvernement francophone moins houleuse que prévu ce mercredi, la ministre de l’Enseignement Marie-Martine Schyns se veut rassurante : le Pacte d’excellence devrait résister à la crise politique.

Le renforcement de l’encadrement en maternelle sera donc d’application dès la rentrée de cette année. Le budget permet la création de 382 équivalents temps plein (ETP), qui se déclineront probablement en un nombre plus élevé de postes. 362 ETP de psychomotriciennes existent déjà dans les écoles maternelles. Ils seront statutarisés en 2018, ce qui libérera le budget pour créer 362 ETP de puéricultrices (correspondant à 451 postes de travail) en 2018. Enfin, il est aussi prévu de nommer progressivement 200 puéricultrices et de procéder, là aussi, à leur remplacement.

Et le décret Inscription

Marie-Martine Schyns évoque également l’abrogation du décret Inscription et le cours d’éducation à la philosophie et à la citoyenneté (EPC) dans le secondaire. Concernant le premier, la ministre indique la voie qu’elle entend suivre : « Si on n’a plus de texte, cela va devenir le chaos. On ne va pas revenir à un système qui n’est pas un minimum transparent. L’enjeu, c’est de retravailler les critères. »

A propos de l’EPC et du chaos qu’il générerait, Marie-Martine Schyns répond : « Des ajustements seront nécessaires durant les 15 premiers jours. Au niveau du réseau organisé, on a fait les désignations des nommés cette semaine. On n’est pas tôt-tôt, mais c’est fait. »

► Dans son entretien sur Le Soir+, la ministre évoque également les conséquences de la crise politique sur le Pacte et le tronc commun.

Sur le même sujet
Philosophie
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous