Les commissaires européens pourraient être mieux contrôlés

©Belga
©Belga

La Commission européenne a régulièrement vu son image ternie par certains choix ou agissements douteux de ses membres, anciens ou actuels. Selon nos informations, son président, Jean-Claude Juncker, va donc annoncer un nouveau tour de vis des règles éthiques. Dépenses de voyages des commissaires, réticence à publier le détail de celles-ci et omission de déclaration d’intérêts financiers ont en effet écorné l’image de l’institution.

La Commission devrait donc, sous l’impulsion de Juncker, décider de publier une fois par an une photographie des dépenses de voyage de chaque commissaire. Juncker veut également que tous les actifs de plus de 10.000 euros détenus par les commissaires soient obligatoirement déclarés, de même que les intérêts financiers des enfants d’un commissaire. Enfin, le président de la Commission se donnera, à lui et à ses successeurs, le pouvoir d’obliger un de ses commissaires à se désengager de certains actifs s’il juge qu’il s’agit d’un conflit d’intérêts ou que la situation peut paraître comme telle. Un jugement qui ne sera pas arbitraire puisque la notion de conflit d’intérêts sera définie : « quand l’intérêt personnel d’un commissaire interfère avec l’intérêt public ou s’il peut y avoir une perception raisonnable d’une influence sur son indépendance ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous