Accueil Belgique Politique

Le FDF: «A Linkebeek, les francophones ne doivent rien céder!»

Le FDF ne participera à aucune liste francophone commune lors des élections qui devraient se tenir dans la commune à facilités si Damien Thiéry (MR) y accepte l’application de la circulaire Peeters et l’envoi de convocations électorales en néerlandais.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Les conseillers communaux francophones de Linkebeek ont démissionné en bloc lundi soir ? Rien n’y fait : Liesbeth Homans, ministre flamande de l’Intérieur, reste de marbre. Elle maintient Eric De Bruycker, élu flamand issu de l’opposition, aux commandes de la commune de la périphérie bruxelloise, refusant toujours de nommer Damien Thiéry à ce poste. Et maintenant ? Des élections anticipées ? Le FDF met en garde…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs