Il y aura moitié moins de médecins généralistes dans 20 ans

© Bruno D’Alimonte / Le Soir.
© Bruno D’Alimonte / Le Soir.

A politique inchangée, la Belgique francophone perdra l’équivalent de la moitié de ses généralistes à l’horizon de vingt ans, dévoile Le Soir dans une enquête. En 2037, la Communauté française devrait donc se contenter de 5,09 généralistes pour 10.000 habitants, contre 9,9 en 2012.

Ces prévisions inquiétantes pour le patient –  celui qui a l’habitude d’attendre plusieurs heures dans une salle d’attente bondée avant de voir un médecin – sont celles de la Commission de planification.

Cet organe est chargé d’organiser l’offre médicale dans le pays. Pour faire ses plans, la commission part des stocks (de médecins) existants et y applique les tendances ou les normes fixées par l’Etat sur plusieurs paramètres, dont le nombre de praticiens étrangers entrants, les nouveaux diplômés, les variations de la population, la mutation dans les besoins sanitaires…

A l’heure où les futurs étudiants en médecine terminent leurs révisions pour l’examen d’entrée, la perspective interroge.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous