Accueil Monde Union européenne

Merkel veut stopper les négociations d’adhésion avec la Turquie

Les tensions se multiplient entre l’Europe et Ankara.

Temps de lecture: 1 min

La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé dimanche soir vouloir discuter d’un arrêt des négociations d’adhésion de la Turquie avec l’UE et indiqué ne pas croire que ce pays rejoindra un jour le bloc européen.

«Il est clair que la Turquie ne doit pas devenir un membre de l’Union européenne», a déclaré Mme Merkel lors d’un débat télévisé en vue des élections législatives allemandes du 24 septembre. Elle a ajouté vouloir «discuter avec (ses) collègues» de l’Union européenne «pour voir s’ils peuvent parvenir à une position commune sur ce point et si nous pouvons mettre fin aux négociations d’adhésion».

À lire aussi Comment l'Allemagne a changé son fusil d'épaule vis-à-vis de la Turquie

«Je ne vois pas l’adhésion arriver et je n’ai jamais cru que cela puisse survenir», a déclaré Mme Merkel lors d’un débat télévisé à trois semaines des élections législatives allemandes, ajoutant que la question était de savoir qui de la Turquie ou de l’UE «fermerait la porte» en premier.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Vigneron Gérard, lundi 4 septembre 2017, 14:24

    Nous avons déjà suffisamment de problèmes avec les derniers membres tels que Hongrie, Pologne ...STOP avec la Turquie!

  • Posté par Michiels Laurence, lundi 4 septembre 2017, 8:15

    Logique, ça ne se discute même pas.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une