Accueil Opinions

Le gouvernement et les demandeurs d’asile: «Very intimidating policy»

Le gouvernement « dessine une situation inquiétante » pour les demandeurs d’asile, estime François De Smet, directeur du centre fédéral migration (Myria). Carte blanche

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Une lettre signée par l’Etat expliquant à des demandeurs d’asile irakiens que la situation à Bagdad n’est pas si préoccupante, qu’il n’est pas garanti qu’ils obtiendront une protection et que par conséquent ils feraient mieux d’abandonner leur demande et de rentrer tout de suite chez eux ; un Bourgmestre côtier qui « rassure » les habitants en précisant que la clôture de la caserne où logent les demandeurs d’asile sera rehaussée de 2 mètres, que les armes y ont été enlevées et qu’il double les patrouilles de sa « very irritating police » depuis leur arrivée, au point que Fedasil considère qu’il sabote sa mission d’accueil ; un Etat demandant aux femmes et hommes ayant fui la guerre de signer un document par lequel ils s’engagent à respecter « les valeurs occidentales » ; un Etat expliquant à présent qu’il demandera « avec insistance » aux demandeurs d’asile occupant les centres d’accueil de porter un badge avec des informations sur leur identité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs