Accueil Société Régions Brabant wallon

Louvain-la-Neuve: le collège gèle le dossier de l’Esplanade pour trois ans

Ottignies-Louvain-la-Neuve va se lancer dans un Schéma d’orientation local (SOL).

Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 2 min

Ottignies-Louvain-la-Neuve va se lancer dans un Schéma d’orientation local (SOL), afin de déterminer le futur d’une zone du site universitaire qui comprend le site où est imaginé une extension du centre commercial L’esplanade, jusqu’à la passerelle du nouveau quartier Courbevoie, la gare, et le quartier dit de la Calestienne (site de l’ancien parc à conteneurs). La procédure doit durer trois ans, ce qui implique tout projet dans cette zone est, pour reprendre les propos du bourgmestre Jean-Luc Roland (Ecolo), « gelé » pendant cette étape importante.

« Nous avions trop de projets dans cette zone, constate le bourgmestre. Extension de L’esplanade, une soixantaine de logements, des bureaux sur 8.000 m2 et un immeuble pour accueillir les Chinois du CBTC (Chinese Belgium Technology Center). Il nous fallait voir plus clair et définir aussi une politique de déplacements routiers. »

« Privilégier la politique du ‘oui’ aux investissements »

Pour le premier échevin Cedric du Monceau (CDH), « loin de la politique du non à un ou plusieurs projets, nous privilégions la politique du oui à la vie et aux investissements à venir. Reste à déterminer ce que l’on veut exactement sur cette zone. »

L’occasion de dévoiler au passage que le promoteur de l’extension de L’esplanade avait demandé la prorogation de son permis socio-économique pour deux ans. Une procédure qui dépend là du fonctionnaire wallon chargé des implantations commerciales.

Enfin, la création du SOL sera réalisée, selon l’échevin Michel Beaussart (PS), selon « un processus participatif ambitieux où cours duquel tous les parties en jeu (promoteurs, propriétaires, habitants, commerçants, usagers de la gare, …) seront amenés à s’exprimer. Ce processus sera mis en place dans les prochains mois par le comité de pilotage, reprenant l’opposition, qui a mis en place la consultation populaire sur L’esplanade. L’occasion que toutes les formations politiques soient impliquées afin que le processus ne soit pas modifié lors des prochaines élections communales. »

La plateforme citoyenne salue la décision

Du côté de la plateforme citoyenne, on se dit heureux, mais on estime que la ville aurait pu aller plus loin qu’un SOL, qui n’a qu’une valeur indicative, notamment en modifiant légèrement le Schéma de structure communal pour intégrer les résultats de la consultation populaire. La majorité de l’@lliance citoyenne (Ecolo, CDH, PS), estime cependant être confiante : « Le passé nous montre que la Région ne s’est jamais mêlée de nos plans d’aménagement. »

 

À lire aussi Esplanade : des citoyens tièdes

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par CARION JEAN, lundi 4 septembre 2017, 14:52

    Marche arrière "diplomatique" de la majorité Ecolo qui craint, à juste titre, les élections communales! La pression des habitants et de l'opposition 2.0 a été payante, mais pour garder confiance un changement de majorité est plus que nécessaire en 2018!

Sur le même sujet

Aussi en Brabant wallon

In BW: une politique immobilière tournée vers l’avenir

Gestionnaire de cinq business centers en Brabant wallon, l’in BW mise sur une politique immobilière à la pointe en matière d’énergie et de services aux entreprises. Elle s’oriente aussi de plus en plus vers la spécialisation de ses parcs d’activités économiques.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo