Accueil Culture Cinéma

Suburbicon: fable poétique d’un homme en colère

Rarement on avait vu un tel engouement sur le Lido et une salle de presse aussi bondée, où les journalistes se piétinent dans une atmosphère chaude et humide. Le responsable de ce chaos ? George Clooney himself, venu présenter à Venise son 6e long-métrage en tant que réalisateur.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Fable poétique sur la société, Suburbicon est un film aux accents politiques, enrobé dans une imagerie ultra créative. Un univers à la fois fantaisiste et d’un cruel réalisme qui plonge le spectateur dans l’Amérique des années 1950. À Suburbicon, une petite ville résidentielle semblant parfaite, les apparences sont trompeuses. Et les regards ne sont pas forcément tournés vers les bonnes choses. Une manière de dénoncer une société corrompue où le racisme fait rage. Et ainsi de résonner avec l’actualité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs