Accueil Culture Livres

«Akim court»: la question des migrants à hauteur d’enfant

Avec des croquis au crayon noir, des esquisses plutôt que des dessins réalistes, pour ne pas alourdir le propos, l’album ébauche le destin d’Akim, un enfant emporté, comme tant d’autres, dans les tourments de la guerre et de l’exil.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Là où l’écrivain Hakan Günday manie les mots les plus durs pour dire le destin des migrants (lire ci-dessus), Claude K. Dubois opte au contraire pour une histoire à demi-mot. Dans Akim court, elle laisse le dessin convoquer en silence une accablante actualité. Parce que la question des réfugiés est sur toutes les lèvres, il est bon de mettre cet album jeunesse entre toutes les mains d’enfant.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs