Accueil Monde Union européenne

Migration: le scud de Juncker à Orban

Le Premier ministre hongrois réclame 441,6 millions d’euros à l’UE. Le président de la Commission rejette la demande : « La solidarité n’est pas un plat à la carte ».

Chef du service Monde Temps de lecture: 2 min

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a adressé jeudi au président de la Commission européenne la demande, au titre de « la solidarité », que l’UE rembourse à son pays la moitié des frais que celui-ci a encourus dans la protection des frontières extérieures de l’Union. (La Hongrie y a notamment érigé des clôtures et des camps de transit.) Montant requis : 441,6 millions d’euros.

Un vent favorable a apporté au Soir la réponse de M. Juncker. Celui-ci rappelle que la Hongrie a rejeté la proposition de l’UE de lui reprendre 54.000 demandeurs d’asile dans le cadre des « relocalisations ». Un plan que la Hongrie et la Slovaquie ont attaqué devant la Cour de justice de l’UE, laquelle rend son arrêt ce mercredi. M. Juncker indique aussi que Budapest n’a utilisé qu’un tiers des 6,26 millions d’euros d’aide d’urgence accordés à la Hongrie en 2014-2015. 40 autres millions lui ont par ailleurs été alloués pour la protection des frontières extérieures jusqu’en 2020.

Enfin, « le Corps européen de gardes-frontières n’a reçu aucune demande hongroise pour augmenter son contingent », remarque le président de la Commission. Lequel se réjouit enfin « de votre appel à plus d’Europe dans le domaine de la migration et de la gestion des frontières, sur base des principes de solidarité. (...) [Mais la solidarité] n’est pas un plat à la carte, où l’on peut choisir la partie gestion de frontière et refuser le respect des relocalisations décidées conjointement ».

À lire aussi Comment Juncker entend redorer l’image de la Commission européenne

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 6 septembre 2017, 9:19

    Après le Royaume-Plus-Très-Uni, c'est la Pologne et la Hongrie qui vont prendre la porte.

  • Posté par Nicolay Jean-marie , mercredi 6 septembre 2017, 10:27

    Ces deux pays ne sont pas près de partir, il y a le "Mister Cash" de l'Europe!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une