Accueil Belgique Politique

La Wallonie dit non au droit de vote dès 16 ans

Le parlement demandera l’avis du Conseil d’État sur la proposition de décret défendue par Ecolo pour les élections communales. La réponse tombera hors délai. Le débat est clos, momentanément.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

En Wallonie, Ecolo a déposé et défendu en commission parlementaire une proposition de décret prévoyant le droit de vote dès 16 ans lors des élections communales. Cette perspective ne dispose pas a priori d’une majorité politique pour la soutenir, mais le député Stéphane Hazée et les siens l’avaient pourtant fait inscrire à l’ordre du jour de la séance plénière de ce mercredi, histoire de forcer le débat.

L’initiative d’Ecolo a toutefois été stoppée net. MR, CDH et PS ont été unanimes pour demander l’avis du Conseil d’État sur le texte. Sans exiger l’urgence de la part de la haute instance. Le Conseil dispose donc d’un délai de soixante jours pour rendre son avis. Ce qui nous mène au début du mois de novembre. Or les règles s’appliquant au processus électoral doivent être figées un an avant le scrutin.

Les élections communales sont fixées au 14 octobre. L’avis tombera donc trop tard, sans compter que des députés souhaitent organiser des auditions sur le sujet. L’âge du droit de vote ne passera donc pas de 18 à 16 ans en vue de ce scrutin, CQFD. Commentaire final du chef de groupe Ecolo : « On assiste à un report à six ans ! »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Pasquarelli Rita, mercredi 6 septembre 2017, 14:02

    Le droit de vote doit rester lié au passage à l'âge adulte, à la majorité. Je doute pourtant fort qu'Ecolo veuille abaisser cet âge à 16 ans. Car si obtenir sa majorité confère des droits, cela attribute aussi des devoirs et responsabilités (en matière pénale, etc...) et en enlève d'autres (scolarité, etc...) En ont-ils conscience ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

L’humour en politique? «Une arme très dangereuse!»

Un « trait d’humour » du président du PS dans un magazine flamand sur les clichés qui collent à la peau des Wallons a provoqué un tollé. Mauvais timing ou preuve qu’il reste une certaine spontanéité dans un univers politique à la com’ cadenassée ? Des communicants répondent.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une