Le skieur belge Armand Marchant doit renoncer aux Jeux d’hiver

Armand Marchant. © Agence Zoom
Armand Marchant. © Agence Zoom

Il n’y aura pas de miracle. Gravement blessé le 7 janvier dernier au genou gauche lors du slalom géant d’Adelboden (éclatement du plateau tibial, déchirure des ligaments interne et croisé antérieur, déchirure du ménisque) et opéré dans la foulée à Anvers, Armand Marchant, qui avait entamé dès cet instant une improbable course contre-la-montre, n’ira pas, en février prochain, aux Jeux d’hiver de Pyeongchang.

Le skieur de Thimister a fait savoir sur sa page Facebook qu’il allait devoir repasser sur le billard ce jeudi. « Lors de ma visite chez le chirurgien, le 8 août, on a décelé une laxité à mon ligament croisé et vu que mon ménisque externe est encore abîmé, cela me provoque des douleurs et il est impossible de reprendre le ski de haut niveau. Ca veut dire que c'est reparti pour une opération et 6 mois de rééducation. »

Le forfait de Marchant est d’autant plus regrettable qu’il était devenu, le 11 décembre 2016, le premier skieur belge à marquer des points en Coupe du monde en terminant 18e du slalom de Val d’Isère.

 
 
À la Une du Soir.be
  • 10897299-134
    Standard

    Au caractère, le Standard reste dans le coup

  • B9725354013Z.1_20201126081432_000+GS9H4I48L.1-0
    Société

    Comité de concertation: les thèmes qui seront abordés

  • Sophie Quoilin
    Société

    Les experts contre tout allégement du confinement

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous