Ouragan Irma: 6 morts à Saint-Martin, 95% de la partie française de l’île détruite (vidéos)

© AFP
© AFP

Mer déchaînée, toits arrachés, bateaux projetés sur les routes : avec ses vents de près de 300 km/h, Irma a balayé l’île franco-néerlandaise de Saint-Martin, faisant sept morts côté français et se dirige désormais vers la Floride, dans le sud-est américain.

Un bilan qui pourrait s’alourdir

Mais le préfet de la Guadeloupe a averti mercredi soir que le bilan n’était « pas définitif, loin de là ». « La gendarmerie n’a recommencé à sortir qu’en milieu de matinée, nous n’avons pas pu, y compris avec les sapeurs pompiers, explorer toutes les parties de l’île », a-t-il ajouté.

« Si on a un autre cyclone qui nous tombe dessus samedi, (…) ce n’est pas le nombre de morts qu’on va compter, c’est les vivants », a averti M. Gibbs, alors qu’un autre ouragan Jose pourrait se diriger vers les Petites Antilles en fin de semaine. Un troisième ouragan, Katia, pourrait toucher l’État mexicain de Veracruz vendredi.

Toute l’infrastructure est endommagée

La partie française de l’île franco-néerlandaise de Saint-Martin est « détruite à 95 % », a indiqué mercredi soir le président du Conseil territorial local, Daniels Gibbs. « C’est une catastrophe énorme. (…) Je suis sous le choc. C’est affolant », a-t-il encore ajouté sur Radio Caraïbes International.

« Je n’ai jamais vu une telle destruction », a confié le premier ministre d’Antigua-et-Barbuda, Gaston Browne, à CNN après avoir visité l’île. « L’infrastructure est endommagée, toutes les institutions, l’hôpital, les écoles. Ça brise le cœur ».

Une scène de chaos

Un journaliste de Radio Caraïbes International, présent à Saint-Martin et ayant pu joindre sa rédaction par téléphone satellite, a fait état « de véhicules renversés, de bateaux qui ont quitté la mer et se retrouvent au milieu de la route, de toits éventrés ». Il a également évoqué des jeunes « en train de piller le centre-ville ».

« Les dégâts sont énormes, à tel point que nous n’arrivons pas encore à les mesurer », a commenté de son côté le ministre néerlandais de l’Intérieur Ronald Plasterk, au sujet de la partie néerlandaise de Saint-Martin.

Un tas de décombres

La petite île de Barbuda, dans les Caraïbes, a été également « totalement dévastée » par le passage de l’ouragan Irma, qui a causé la mort d’une personne. « Pour l’instant nous n’avons qu’un mort qui a été recensé », a ajouté M. Browne, mais le puissant ouragan de catégorie 5, soit le maximum de la catégorie d’intensité pour ces phénomènes, a causé des destructions telles que l’île qui compte environ 1.600 habitants « n’est plus qu’un tas de décombres ».

Les services de télécommunications sont également hors d’usage et l’aéroport n’est plus en état d’accueillir des vols, coupant quasiment l’île du reste du monde, a-t-il ajouté.

Sur les réseaux sociaux, des photos et vidéos dévoilent l’ampleur des dégâts sur les deux îles, où l’électricité et les télécommunications sont coupées : bateaux transformés en petits bois dans un port, arbres étêtés par des rafales de vent, toitures envolées, voitures immergées dans les rues.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous