Accueil Belgique

Réforme fiscale en Wallonie: la télé-redevance supprimée dès 2018

Les ménages ne devront plus payer la taxe de 100 euros dès le 1er janvier. C’est la mesure-phare d’une réforme fiscale en deux temps.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le gouvernement wallon de ce jeudi a formellement approuvé la « stratégie fiscale » mise en chantier par Jean-Luc Crucke (MR), le ministre du Budget, en application de la Déclaration de politique régionale conclue entre MR et CDH en juillet dernier. Pas de surprise à proprement parler donc. Le nouvel exécutif insiste surtout sur l’efficacité de son action : « C’est extraordinairement fort d’accoucher d’une telle réforme en quarante jours, insiste Willy Borsus (MR), le ministre-président. Nous tenons très rapidement nos engagements en faveur des gens et des entreprises. »

Parce qu’elle est évoquée depuis de longues années, la disparition de la télé-redevance au 1er janvier 2018 est sans conteste la mesure phare de ce plan. Chaque année, à l’inverse de ce qui se passe en Flandre et à Bruxelles, les ménages wallons sont tenus jusqu’à présent de payer 100 euros pour avoir le droit de regarder la télévision. C’est bientôt du passé, donc. Le manque à gagner pour le budget régional sera de l’ordre de 102 millions par an.

D’autres effets sur le budget 2018

D’autres mesures feront connaître également leurs effets sur le budget 2018. Elles concernent surtout l’immobilier. A commencer par l’immunisation fiscale de l’habitation familiale pour le conjoint ou le cohabitant légal survivant (10 millions de recettes perdues), l’instauration d’un système d’abattement de 20.000 euros sur la base imposable des droits d’enregistrement pour la résidence principale ou encore la fin du taux à 15 % pour les droits d’enregistrement lors de l’acquisition d’un troisième bien… La formule du viager sera en outre rendue plus séduisante.

Voilà pour les certitudes. Cet automne déjà, le nouveau gouvernement mettra à l’étude d’autres mesures qui devraient entrer en vigueur avant la fin de la législature : la portabilité des droits d’enregistrement, l’assouplissement des règles pour les donations mobilières et immobilières, l’introduction d’une déduction du précompte immobilier au premier enfant, un soutien fiscal à la location d’un kot…

Et le financement ?

Reste la question essentielle : cette réforme fiscale coûtera cher, comment la financer ? A ce stade, le gouvernement n’a pas de réponse précise à fournir. Mais il prend un engagement : il n’y aura pas d’impôt supplémentaire, l’effort sera fourni sur les dépenses de la Wallonie.

Jean-Luc Crucke rappelle que la Wallonie dépense aujourd’hui 393 euros de plus par habitant que la Flandre : « Nous allons donc travailler sur la réduction du train de vie des pouvoirs publics. C’est là que nous trouverons les compensations, pas dans la poche des gens. » Les travaux budgétaires de cette fin du mois de septembre seront notamment consacrés à la recherche de cet équilibre.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Kempeneers Karl, jeudi 7 septembre 2017, 21:54

    un grand bravo et félicitations à tous les fraudeurs qui n'ont jamais payé un centime pour leur taxe télé-redevance (et j'en connais!)!!! Pendant de nombreuses années on nous a bassiné que les contrôles allaient être plus rigoureux ce qui n'était que justice. Mais comme bien souvent ce sont les gens "honnêtes" qui ont contribué tandis que d'autres s'en foutaient largement.Résultat: J'ai payé pendant des années pendant que d'autres ont bien ri et bien profité de leur argent! Le pigeon, c'est moi!

  • Posté par Frédéric Delrue, jeudi 7 septembre 2017, 20:17

    Donner d'une main, et reprendre le double de l'autre. Ne soyons pas naïfs, ils vont venir se servir dans nos poches pour compenser le manque à gagner, mais ceci sans renfort de pub...

  • Posté par Schepmans Jean Louis, jeudi 7 septembre 2017, 18:02

    avant de travailler sur la réduction des trains de vie sur les pouvoirs publics, il feraient mieux de travailler sur leur train de vie. Ils font se métier pour servir la population et non pour s'en mettre pleins les poches.

  • Posté par Lacroix André, jeudi 7 septembre 2017, 15:22

    Il y a quelques semaines à peine , juste avant le changement de majorité , MR et CDH refusaient catégoriquement la suppression de cette taxe , alors proposée par le PS ! C'est la petite politique politicienne dans toute sa mesquinerie . Cela promet ....

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une