Accueil Société Régions Liège

Le projet du Ry-Ponet est abandonné

Le promoteur a retiré la demande de permis. Définitivement ? Le projet n’est que reporté.Les riverains sont satisfaits même s’ils gardent un goûtde trop peu.

Temps de lecture: 2 min

Un futur paradis selon le promoteur, l’Immobilière fléronnaise Neufcour. L’enfer sur terre pour le collectif du Ry-Ponet, emmené par les riverains contre ce projet de méga-lotissement à cheval sur Chênée et Vaux-sous-Chèvremont.

Un projet aujourd’hui abandonné. Temporairement du moins. Le promoteur vient en effet de jeter l’éponge officiellement. À cause de la forte mobilisation des riverains, qui avaient réussi à réunir 4.700 signatures contre le projet dans le cadre de l’enquête publique. Du côté du collectif du Ry-Ponet, on se réjouit en tout cas de cette décision. « Le promoteur a envoyé une lettre de trois lignes à la Ville de Liège vendredi, explique Jean Peltier, un des membres actifs du collectif. On nous en a donné connaissance ce mardi matin lors de la réunion de concertation qui était prévue avec la Ville et le promoteur. Mais on sait juste qu’il retire sa demande de permis, on ne sait rien par contre des motivations.  »

Car une question demeure : le promoteur abandonne-t-il le projet définitivement, ou compte-t-il à nouveau le remanier avant de le réintroduire, une fois les élections communales de 2018 passées ?

« Les associations chênéennes sont en effet très contentes, poursuit M. Peltier, mais nous sommes un peu plus mitigés. Le fait qu’ils se retirent, c’est évidemment une très bonne chose. Maintenant, on espérait que le processus arriverait à son terme et que la Ville rendrait au final un avis négatif le plus contraignant possible. Ici, ça paraît sûr qu’il n’y aura plus rien avant les élections communales, mais il n’est pas impossible que le promoteur revienne par la suite avec un autre projet qui demanderait à nouveau une grosse mobilisation. On est donc très content, mais on a aussi un goût de trop peu… »

Pour rappel, le projet prévoyait la création d’un éco-quartier comprenant 520 logements sur 14 des 34 hectares qui composent le site de Haïsses-Piedroux.

L’Immobilière Neufcour avait déjà présenté un projet similaire en 2015, mais l’avait considérablement revu avant d’entamer une procédure de demande de permis d’urbanisation cette année. Cette nouvelle version n’a toutefois pas plu davantage aux riverains, qui se sont à nouveau mobilisés en masse. Avec le résultat que l’on connaît désormais.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo