Accueil Belgique

Pour la commission Fyra aux Pays-Bas la SNCB n’était pas un «partenaire fiable»

Descheemaecker, dirigeant des chemins de fer de l’époque rejette toute responsabilité et accuse les politiques.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La commission parlementaire néerlandaise chargée d’enquêter sur la débâcle du train à grande vitesse Fyra a estimé mercredi que la Belgique et la SNCB n’ont pas été des partenaires fiables. Certains accords n’auraient en effet pas été respectés. L’ex-patron de la SNCB, Marc Descheemaecker, a rejeté la responsabilité sur les membres du gouvernement de l’époque, Johan Vande Lanotte et Bruno Tuybens (sp.a), selon la chaîne privée flamande VTM.

De graves irrégularités

La commission a dénoncé le non respect d’accords conclus en 2005 entre l’ex-ministre des Entreprises publiques, Johan Vande Lanotte et son homologue néerlandais de l’époque. «La Belgique ne disposant plus des moyens financiers nécessaires, la SNCB n’a pas fait l’achat du train nécessaire pour réaliser les accords qui ont été passés», selon la commission.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs