Accueil Culture Cinéma

Le film du jour à la Mostra: «Le fidèle», passion incandescente

Michaël Roskam (« Bullhead ») réunit Matthias Schoenaerts et Adèle Exarchopoulos dans son troisième long-métrage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Le pitch Lorsque Gino (Matthias Schoenaerts) rencontre Bénédicte (Adèle Exarchopoulos), c’est la passion. Totale. Incandescente. Mais Gino a un secret. De ceux qui mettent votre vie et votre entourage en danger. Alors Gino et Bénédicte vont devoir se battre envers et contre tous, contre la raison et contre leurs propres failles pour pouvoir rester fidèles à leur amour.

Notre avis D’un côté Gigi, d’apparence bon chic bon genre, voire un peu trop. De l’autre Bibi, garçon manqué dans le style, femme fatale dans la tête. Une passion charnelle et viscérale les dévore. C’est autour de cela que se construit Le fidèle.

Le troisième long-métrage de Michaël Roskam (Rundskop/Bullhead) a quelque chose d’à la fois captivant et déroutant. Les ambiances et la photographie, savamment pensées, installent une vraie atmosphère. Mais quelque chose chiffonne dans ce labyrinthe de passion et de courses de voiture.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs