Division 1B: le Lierse est à vendre

Edition numérique des abonnés

L’Egyptien Maged Samy, propriétaire du Lierse depuis 2007 et qu’il avait à l’époque sauvé de la faillite est à vendre, a-t-il annoncé vendredi sur sa page Facebook. Le club de D1B qui était cité parmi les favoris de la série a manqué son départ et n’est que sixième sur huit avec 3 points après quatre des quatorze journées de la première période.

« Cher supporters, je n’ignore pas que certains d’entre vous vont mener samedi des actions afin de me demander de quitter le club », a en effet écrit Maged Samy. « Avec tout le respect pour les autres, j’ai décidé d’anticiper et de partir de mon propre chef. Il y a pas mal de gens intéressés par un éventuel rachat. Mais ils ne seraient peut-être plus autant attirés par notre matricule après avoir assisté à des manifestations hostiles qui n’ont donc désormais plus de raisons d’être. Ceux qui souhaitent me voir rapidement remettre les clés du club à mon successeur ont donc tout intérêt à se tenir tranquilles. Moi j’aime le Lierse et je veux pour lui le meilleur… »

Samy avait sauvé le club de la faillite en 2007 avec le groupe d’investissement Wadi Degla Holding. Il l’avait même fait remonter en Division un en 2010, où il l’a maintenu jusqu’en 2016. La (re)montée avait été manquée d’un rien la saison passée.

Mais seuls Tubize et Westerlo, avec 2 points, sont derrière le Lierse au classement actuel de la Division 1 B.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Organigramme

    Par Vincent Miller

    Division 1B

    Le puzzle unioniste est désormais complet

  • Dennis Van Wijk, le chef d’orchestre malinois.

    Par Sébastien Hellinckx

    Division 1B

    Malines, l’épouvantail de la D1B

  • Anthony Schuster, ici au duel, a évolué dans un rôle plus offensif.

    Par T.L.

    Division 1B

    À 12 jours de ses débuts, Tubize a encore du pain sur la planche

 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©DOMINIQUE DUCHESNES

    Philippe Moureaux, sa lutte finale

  2. 10754956-005

    Coupe du monde de hockey: la copie parfaite des Red Lions

  3. ALL

    Elections anticipées: retour à la ligne claire pour la N-VA

Chroniques
  • Chroniques et chroniqueurs: à quoi servent-ils?

    Il est d’usage, en fin d’année, de faire des bilans et d’émettre des vœux. Voilà trois ans que je tiens cette chronique, laquelle est la 153e publiée sur le site du Soir ; l’occasion, pour une fois, de me conformer à l’usage…

    Pour être précis, j’ai commencé les chroniques dans les pages du Soir en 2002. Je peux déjà faire une double constatation : les sujets qui agitent l’actualité aujourd’hui étaient présents à l’époque (montée des extrêmes droites, du nationalisme, du repli identitaire, du populisme ; terrorisme islamiste et d’extrême droite ; défi climatique ; délitement de la démocratie représentative ; financiarisation outrancière du monde et soumission du politique à la finance) ; leur acuité n’a fait que se renforcer, parce que les réponses qui y ont été apportées ont été insuffisantes, inefficaces, voire absentes.

    Il n’y a, je pense, pas grand intérêt à publier des volumes de chroniques, car celles-ci sont le plus souvent ancrées dans une actualité singulière, quand bien même, à la différence d’un...

    Lire la suite

  • La Belgique, j’voudrais bien mais j’peux point

    Le confédéralisme ? La N-VA n’a pas besoin de le revendiquer, il pourrait lui arriver tout cuit. Cela relèverait d’ailleurs du crime parfait car ce ne sont pas les empreintes des nationalistes qu’on trouvera sur le couteau à trancher de l’Etat belge. Bart De Wever n’aura qu’à se baisser pour ramasser les morceaux d’une Belgique en puzzle que les membres, notamment du MR, sont quasiment acculés à constater ingouvernable. Et alors, en route vers le chacun chez soi ?

    La Belgique fait du...

    Lire la suite