Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Anderlecht: pas encore de stabilité derrière, avant d’aller au Bayern...

Weiler avait titularisé Boeckx, Najar mais aussi Deschacht au sein d’une arrière-garde complètement remaniée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Si Anderlecht a réussi à émerger la saison passée, il le doit avant tout à son réalisme, à la fois offensif mais aussi et peut-être surtout défensif, quand toute l’équipe apportait sa pierre à ce solide édifice. Cette saison, et comme il l’avait démontré par l’absurde lors de ses défaites préalables à Charleroi (2-0) et face à Saint-Trond (2-3), le Sporting n’a pas encore trouvé la solution à ces problèmes récurrents et… particulièrement inquiétants à quatre jours d’un déplacement dans l’antre du Bayern.

Mais vendredi, il a quand même fini par émerger après avoir été mis en difficulté.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par stephane malbecq, samedi 9 septembre 2017, 3:23

    Avant tout , il faut une défense efficace et rassurante . Cad : des bons défenseurs centraux mais aussi latéraux .Ces joueurs ne doivent pas être changés à chaque match , Ils doivent avoir une stabilité . Or , actuellement on change tout le temps ... cela ne peut marcher . Je crains pour mardi !!!!!!

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs