Plaque d’immatriculation personnalisée: le prix redescend à 1.000 euros

Edition numérique des abonnés

Le Conseil des ministres a décidé de réduire de moitié le prix d’une plaque d’immatriculation personnalisée. Il en reviendra donc au montant initial, soit 1.000 euros, a indiqué le ministre de la Mobilité, François Bellot.

En décembre 2015, le prix est passé à 2.000 euros. «Depuis ce moment, nous avons observé une baisse significative du nombre de demandes de telles plaques alors que l’intérêt n’a pas baissé. Alors qu’auparavant, le nombre de demandes fluctuait entre 360 et 740 par mois, il a chuté depuis décembre 2015 et oscille depuis lors entre 100 et 200 par mois», a expliqué le ministre.

Le pic maximal du nombre de demandes avait été atteint en avril 2014, avec 979 demandes. En mai 2017, 130 demandes étaient enregistrées. «Devant ce constat, le prix étant sans doute un des freins à l’acquisition d’une plaque personnalisée, j’ai proposé d’en revenir au prix initial», a précisé le ministre.

Un arrêté royal sera publié dans les mois qui viennent.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Encore et toujours ce Brexit.

    Le Brexit, best-seller d’un psychodrame national

  2. Une centaine d’alumnis (anciens) étaient réunis à Londres, vendredi, pour se souvenir de la Saint-V de 1943.

    La Saint-V de 1943 était londonienne

  3. © Photo News.

    Des «gilets jaunes» aux partis jaunes? Tout le monde s’interroge, personne n’y croit

Chroniques
  • Le Brexit, best-seller d’un psychodrame national

    Par Marc Roche

    Trop c’est trop. Ce n’est plus du ras-le-bol, c’est un véritable haut-le-cœur national. Encore du Brexit et toujours du Brexit ! Il n’est pas une minute où l’on n’entend, où l’on ne lit, où ne s’expriment les mille et une raisons que nous avons de soutenir ou pas l’accord scellé avec l’Union européenne. Les difficultés de Theresa May d’obtenir d’ici Noël une majorité à la Chambre des Communes pour ratifier le texte sont bombardées en boucle sur les petits écrans à grands jets de chromos.

    Je m’esquive à l’anglaise de la « bulle » londonienne pour me ressourcer un week-end chez des amis dans le havre de paix du Hampshire grâce au calme propice à la lecture. Puisqu’on n’y peut rien, autant se plonger dans le dernier roman de Jonathan Coe intitulé Middle England.

    ...

    Lire la suite

  • La Belgique doit approuver le pacte migratoire

    Vous approuvez le pacte migratoire, ou vous partez. Il nous revient que le Premier ministre, Charles Michel, a décidé d’opter pour la plus grande fermeté avec la N-VA concernant cet accord international, qui doit baliser les grands principes de coopération entre Etats du monde s’agissant de la migration.

    Après des mois de contorsions de la Belgique sur des principes humains aussi essentiels que l’interdiction d’enfermement des enfants ou la protection des demandeurs d’asile contre les traitements...

    Lire la suite