Accueil La Une Économie

Extension au commerce: «Le Setca ne laissera pas passer ça»

Pour Myriam Delmée, vice-présidente du Setca, l’élargissement des flexi-jobs au commerce aura des conséquences déplorables sur les travailleurs du secteur. Le syndicat ne laissera pas passer la mesure, prévue pour le 1er janvier, comme une lettre à la poste.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Les syndicats n’étaient pas favorables aux flexi-jobs dans l’Horeca. Quel est votre avis sur l’élargissement de la mesure au secteur du commerce ?

Quand le gouvernement a présenté les flexi-jobs en 2015, son argument était la lutte contre la fraude sociale, blanchir l’emploi, donner aux travailleurs Horeca de l’ombre une protection sociale. C’est faux : les flexi-jobs sont d’abord une mesure de flexibilité supplémentaire. Dans le commerce par ailleurs, la fraude sociale est limitée aux petits acteurs. Mais, comme dans l’Horeca, il s’agira de payer différemment des personnes qui font le même boulot, de mettre en concurrence des travailleurs « internes » à l’entreprise avec des travailleurs « externes ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs