Thierry Bodson (FGTB) : « La grève du 10 octobre est malheureusement inévitable »

Thierry Bodson (FGTB) : « La grève du 10 octobre est malheureusement inévitable »

Secrétaire général de l’interrégionale wallonne de la FGTB, Thierry Bodson est ce samedi 9 septembre l’invité du Grand Oral RTBF-Le Soir sur La Première. Il dénonce la politique du gouvernement fédéral qu’il juge illégitime, mais aussi les projets du gouvernement wallon MR-cdH : « S’il y a une chose sur laquelle ils tiendront parole c’est cela, c’est une politique dans la droite ligne de ce qui est fait au niveau fédéral », dit-il. « Ça, ça nous inquiète tout particulièrement ! ».

En cette période de rentrée, Thierry Bodson appelle à un rassemblement de gauche. « Aujourd’hui, en Wallonie et partout dans le monde, on est à l’os pour une grande partie du monde du travail », déclare le secrétaire général. « Depuis maintenant trois ans, au niveau fédéral, on a un gouvernement qui va toujours dans le sens d’un accroissement des inégalités ».

Une coalition de gauche

En prévision de congrès qui auront lieu en mai 2018, la FGTB met à jour actuellement un certain nombre de positionnements socio-économiques. Une première rencontre a eu lieu avec le PS, avant prochainement Ecolo et le PTB. « Notre analyse ne sera pas de nous scotcher au programme d’un parti ou d’un autre, mais nous voulons leur demander s’ils adhérent à nos propositions et quels engagements ils peuvent prendre devant le monde du travail. Souvent, les partis de gauche nous disent qu’ils adhèrent à nos positions, et puis le système des coalitions dilue le message », explique Thierry Bodson.

« On verra la réponse des trois partis mais notre message, ce que nos affiliés, nos délégués et nos permanents nous disent, c’est que s’il y a une majorité de parlementaires PS, PTB, Ecolo qui sort des élections en 2019, ce doit être la priorité en termes de mise en place d’un gouvernement », poursuit le syndicaliste wallon.

Le gouvernement wallon MR-CDH

Thierry Bodson commente la réforme de la fiscalité présentée par le ministre wallon Jean-Luc Crucke : « Autant je suis pour la suppression de la redevance télé qui est un impôt forfaitaire, autant je trouve que les autres décisions vont favoriser les mieux nantis », explique le syndicaliste, qui ironise : « Quand a l’argent pour se payer une troisième maison, je me demande si on a des difficultés à rajouter 6 ou 7000 euros pour payer des droits d’enregistrement ! » .

Sur la question du financement de ces mesures, Thierry Bodson se dit inquiet : « On présente le financement d’une mesure structurelle, la fin de la radio télé redevance, par une mesure one shot, qui ne sera pas structurelle par définition : aller piocher dans les réserves des invests ! Ça peut marcher un an, deux ou trois, mais ça aura sa fin », explique-t-il.

Une grève inévitable

A l’appel du syndicat socialiste, une grève aura lieu le 10 octobre, jour de la déclaration du premier ministre Charles Michel à la Chambre des représentants. « Celui qu’on interpelle c’est le pouvoir politique car les travailleurs du service public sont particulièrement visés par les changements en termes de calcul des pensions », explique Thierry Bodson.

« En outre, les projets de privatisation chez BPost et Proximus n’ont pas été démentis », précise-t-il encore.

« Enfin, le droit de grève », poursuit Thierry Bodson. « L’ensemble des services publics est visé par la diminution du droit de grève ». Et de rappeler que « le but d’une grève, c’est bien de faire mal à l’économie, ou de remettre en cause la prestation d’un service public. C’est l’un ou c’est l’autre ! Le but, ce n’est évidemment pas d’embêter les citoyens et les usagers mais bien de pouvoir faire pression sur les décideurs ».

Thierry Bodson qui conclut : « La grève du 10 octobre est malheureusement inévitable ».

L’interview de Thierry Bodson a été réalisée par David Coppi, journaliste au journal Le Soir, Jean-Pierre Jacqmin, directeur de l’information à la RTBF, et Jacques Crémers, chef de la rédaction de La Première/RTBF.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous