Accueil Culture

Alex Vizorek, cet enfant aussi gâté que farfelu et diablement talentueux

Rentrée tonitruante, pour l’humoriste et chroniqueur bruxellois. Le voilà chez Ardisson, aux Inrocks et sur France Inter. Portrait.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 11 min

Existe-t-il des bergers allemands négationnistes ? Comment étaient traités les zèbres du zoo de Johannesburg ? Des cymbalistes, y en a-t-il de meilleurs que d’autres ? Comment expliquer des tableaux à un lièvre mort ? Cela fait des années qu’Alexandre Wieczoreck fait nuitamment face à ces questions existentielles, que n’aurait pas reniées Woody Allen, Groucho Marx, voire Jean-Claude Van Damme.

Rebaptisé Alex Vizorek pour les besoins d’une carrière artistique qu’il a entamée en 2010, le trentenaire érudit confesse, chaque soir où il est sur scène, aimer beaucoup Bergman, Dvorak, Malraux, Thomas Mann, Bach ou Schumann... «  mais ce que je préfère avant tout, c’est baiser des salopes  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs