Mostra de Venise: Guillermo del Toro remporte le Lion d’or

Trop arty, peu accessible, la programmation la Mostra avait déçu ces dernières années. Avec une compétition de haut niveau et (presque) pas de ratés, il se repositionne aujourd’hui comme un lieu incontournable. Le jury, présidé par Annette Bening et composé de Ildikó Enyedi, Michel Franco, Rebecca Hall, Anna Mouglalis, David Stratton, Jasmine Trinca, Edgar Wright, Yonfan, a eu la lourde tâche de départager des films très différents mais souvent passionnants.

C’est la compétition dédiée à la réalité virtuelle qui a ouvert le bal peu après 19h. « Je veux remercier mon jury, Céline Sciamma et Ricky Tognazzi, et aussi féliciter le président de la Biennale, Paolo Baratta, et le directeur de la Mostra, Alberto Barbera, pour leur manière de penser vers le futur en mettant à l’honneur la réalité virtuelle », a dit John Landis, président du jury Venice VR. Trois prix ont été remis à cette forme émergente d’art, dont un à Laurie Anderson, artiste inclassable et passionnante.

Annette Benning, a salué le jury international duquel elle a été à la tête.« Nous nous sommes beaucoup écoutés, nous avons parlé. Je suis particulièrement reconnaissante d’être ici pour célébrer le meilleur du cinéma à travers le monde. Cette compétition confirme que le cinéma a une habilité magique pour donner de la lumière pour comprendre l’obscurité. Il permet de garder à l’esprit des images magnifiques. »

Un jury qui a réussi haut la main la lourde tâche qui lui avait été confiée en annonçant un palmarès équilibré et intelligent, récompensant à la fois des pépites issues du cinéma d’auteur et des films grand public. « Parfois, vous prenez des risques et vous faites quelque chose de différent, a dit Guillermo del Toro en recevant son Lion d’or. On peut faire des films conte de fée. Il faut rester fort et garder la foi. Je crois en la vie, l’amour et le cinéma. Je veux une vie remplie de tout ça. »

Le palmarès :

COMPETITION VENEZIA 74

– Lion d’or : The Shape of Water de Guillermo del Toro

– Grand prix du jury : Foxtrot de Samuel Maoz

– Lion d’argent du meilleur réalisateur : Xavier Legrand pour Jusqu’à la garde

– Prix Marcello Mastroiani du meilleur jeune acteur : Charlie Plummer pour Lean on Pete

Edition numérique des abonnés

– Prix spécial du jury : Sweet Country de Warwick Thornton

– Meilleur scénario : Martin McDonagh pour Three Billboards Outside Ebbing Missouri

– Meilleur acteur : Kamel El Basha pour L’insulte

– Meilleure actrice : Charlotte Rampling pour Hannah

PRIX SPECIAUX

– Lion d’or spécial pour la carrière à Jane Fonda et Robert Redford

– Jaeger-Le Coultre à Stephen Frears

– Lion du futur : Xavier Legrand pour Jusqu’à la garde

COMPETITION VENICE VR

– Best VR Story : Bloodless de Gina Kim

– Meilleure expérience VR : La Camera Insabiatta de Laurie Anderson et Hsin-Chien Huang

– Meilleur film VR : Arden’s Wake d’Eugene Yk Chung

COMPETITION VENICE CLASSICS

– Meilleur documentaire sur le cinéma : The Prince and the Dybbuk

– Meilleur film restauré : Idi I Smotri

COMPETITION ORRIZONTI

– Meilleur court-métrage : Gros chagrin de Céline Devaux

– Meilleur scénario : Dominique Welinski et René Ballesteros pour Los versos del olvido

– Meilleur acteur : Navid Mohammadzadeh pour Bedoune Tarikh, Bedoune Emza

– Meilleure actrice : Lyna Khoudri pour Les bienheureux

– Prix spécial : Caniba

– Meilleur réalisateur : Vahid Jalilvand pour Bedoune Tarikh, Bedoune Emza

– Meilleur film : Nico, 1988 de Susanna Nicchiarelli

 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le traité devra encore être ratifié
: avalisé par le Conseil européen à vingt-sept, voté par le Parlement européen et celui de Westminster, en décembre.

    L’accord sur le Brexit: les points à retenir des 585 pages

  2. L’automobiliste ne peut tabler que sur une baisse des prix pétroliers pour espérer voir dégonfler le poste «
carburants
» de son budget.

    La Belgique, championne de la taxation du diesel

  3. En l’absence d’une autorité belge de la protection des données, le pays est à la traine pour traiter les plaintes.

    RGPD: l’autorité belge de protection des données a du mal à tenir le rythme

Chroniques
  • Centenaire de l’armistice: un monde sans mémoire

    Avec la Toussaint, la fête des morts et les commémorations de la fin de la Première Guerre mondiale, nous sortons d’une intense période mémorielle, qui a retenu l’attention de tous les médias. Mais cette accumulation de rites, d’images et de discours ne doit pas occulter le fait que nous entrons dans un monde sans mémoire.

    Comme Péguy l’a montré, la mémoire n’est pas l’histoire : c’en est même le contraire. La mémoire est un lien vivant, concret, presque charnel, avec un passé qui reste vivant, qui nous concerne et nous touche. Elle nous rattache à l’expérience des générations antérieures par une chaîne de témoignages, de gestes, de rituels dont nous avons été partie prenante, qui ont imprimé en nous des images, même vagues, chargées de sens et d’affects. L’histoire au contraire est une science, un regard neutre et objectif, un retour sur un passé avec lequel les...

    Lire la suite

  • La vitalité civile, une ressource qu’il ne faut pas négliger

    Alors, Docteur ? Le diagnostic posé par la Fondation Roi Baudouin est sans appel : il n’y a jamais eu autant de collectifs citoyens en action. Près de 250 sont nés durant les deux années 2015-2016 sur lesquelles porte l’étude qu’il a réalisée. L’autre constat est tout autant sans appel : depuis la crise financière de 2008-2009, ce nombre ne cesse de croître. Faut-il s’en inquiéter ?

    Au contraire ! Que voilà une bonne nouvelle. Au sein de la société, des hommes et des femmes...

    Lire la suite