Accueil Culture

Le Jardin Majorelle

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

En 1919, le peintre français Jacques Majorelle (1886-1962) s’installe dans la médina de Marrakech (alors sous protectorat français) dont il tombe amoureux.

En 1922, il achète une palmeraie en bordure de celle de Marrakech et en 1931, il fait construire par l’architecte Paul Sinoir son atelier style Art déco d’une étonnante modernité. Il y aménage une habitation au premier étage et un atelier d’artiste au rez-de-chaussée pour peindre ses immenses décors.

Il crée un jardin botanique autour de la villa, structuré autour d’un long bassin central, avec plusieurs ambiances variées, des fontaines, des jarres en céramique, des allées, des pergolas et des centaines d’oiseaux nichés au cœur d’une végétation luxuriante inspirée de ses voyages : cactus, yuccas, nénuphars, nymphéas, jasmins, bougainvillées, palmiers, cocotiers, bananiers, bambous...

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs