Accueil

Sa Pinto (Standard): «A Sclessin, la pression est autre qu’à Charleroi»

Les Rouches ne peuvent bâcler leur copie ce dimanche compte tenu de leur bilan comptable très décevant. L’entraîneur en est bien conscient...

Temps de lecture: 2 min

La tension monte depuis le début de la semaine du côté de Sclessin. Les Rouches ne peuvent bâcler leur copie ce dimanche compte tenu de leur bilan comptable très décevant. «Personnellement, je ne ressens cependant aucune nervosité particulière, glisse Ricardo Sa Pinto. Affronter Charleroi s’annonce compliqué, mais nous sommes préparés.»

Une sérénité que le Portugais relativise toutefois quand il évoque le dernier mercato du Standard. «Mes options sont réduites», concède-t-il en baissant la tête. «Si quelque chose arrive à Ndongala, j’ai Djenepo derrière, en défense Lavalée et, dans la ligne médiane en cas de soucis avec le trio Bokadi-Agbo-Marin, nous comptons Déom ou Cavagnera… Ces jeunes ne sont pas encore prêts pour jouer sous la pression actuelle. Mais, qui sait, ils pourraient saisir leur chance. Le club a tenté de réaliser le transfert entrant de plus de joueurs, mais n’y est pas parvenu. Je le comprends. J’aurais cependant eu besoin de plus de compétitivité dans l’équipe. Mais je suis content des joueurs mis à ma disposition

De la patience...

Et de poursuivre, prônant la patience: «Nous avons cependant besoin de temps, de tranquillité pour travailler. On nous met la pression, mais il faut se souvenir que le championnat est un marathon. Patience. Nous serons dans le top 6, j’en suis convaincu. En face, tout le monde dit que Charleroi progresse. C’est vrai. Mais jouer au Standard et au Sporting n’est pas pareil! A Charleroi, ils ont du temps pour instaurer une certaine stabilité. A Liège la pression est autre!»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une