Accueil Belgique

Ne respirez plus, vous êtes en voiture

Un automobiliste serait 5 fois plus exposé au benzène et aux oxydes d’azote et 3 fois plus aux particules qu’un piéton marchant dans la rue.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

S’ils sont largement responsables de la pollution, les automobilistes ignorent sans doute qu’ils en sont aussi largement victimes. Selon une étude du laboratoire d’hygiène de la Ville de Paris, un automobiliste serait 5 fois plus exposé au benzène et aux oxydes d’azote et 3 fois plus aux particules qu’un piéton marchant dans la rue. Greenpeace a effectué ses propres mesures, à Bruxelles, Liège et Anvers, sur « des chemins d’école aux heures de pointe du matin et du soir ». Résultats : sur un peu plus de deux heures, des concentrations de 55 microgrammes de NO2 ont été mesurées dans la voiture bruxelloise. A Liège, 32 microgrammes sur une durée plus ou moins équivalente. La norme est de 40 microgrammes en moyenne annuelle. Mais les pics enregistrés sont bien plus impressionnants : jusqu’à 87 microgrammes dans le tunnel liégeois Hocheporte, jusqu’à 139, voire 367 microgrammes dans le tunnel Léopold II à Bruxelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs