Accueil Sports Football Football belge Standard

Standard - Charleroi: 13 policiers blessés, 6 arrestations (photos)

Alors qu’il n’y a pas eu d’incidents pendant la rencontre malgré certaines craintes légitimes sur base des précédents chocs wallons, l’après-match fut un peu plus animé chez les supporters les plus chauds des deux camps. Au final, on a dénombré six arrestations (quatre administratives et deux judiciaires) mais aussi treize policiers légèrement blessés.

Temps de lecture: 3 min

A l’occasion d’un rendez-vous entre le Standard et Charleroi, on se demande malheureusement à chaque fois quel événement extrasportif va bien pouvoir venir perturber l’affaire et si la partie pourra aller à son terme. Cette fois, pourtant, tout s’est passé dans le calme... ou presque, des incidents d’après-match étant quand même survenus. La réaction immédiate des policiers, bien aidés par les stewards, a en effet permis d’éviter toute confrontation entre les plus chauds de chaque camp en privilégiant une tactique offensive de répression plutôt qu’un attentisme spéculatif.

10662575-180

Avant la rencontre, les insultes réciproques furent directement de mise quand les 1.300 supporters carolos ont pénétré avec leurs cars dans l’enceinte de Sclessin. Histoire de donner le ton de façon ludique et taquine, ils ont déployé dans leur bloc une banderole mentionnant « Paix et amour », ce qui était bien sûr au minimum du deuxième degré. Le superbe tifo d’en face stipulait « Sclessin, notre paradis, votre enfer ». Evidemment, les insultes, des classiques du genre pour la plupart, auront parsemé tout le match mais les deux camps ont quand même principalement supporté leurs favoris. Dans le camp carolo, les demandes de la direction du club, bien relayées par les meneurs du kop, avaient été reçues cinq sur cinq puisqu’aucun fait de nature à venir perturber le déroulement des échanges sportifs ne fut à déplorer. Après le match, par contre, on a eu droit pendant une heure aux scènes hélas habituelles avec de la tension dans le périmètre des cars carolos et à l’extérieur de celui-ci. Dans cette dernière zone, la police, beaucoup plus nombreuse qu’en 2016/2017 pour le même rendez-vous et bien renforcée par les stewards, n’a pas chipoté en n’hésitant pas à utiliser l’autopompe plusieurs fois afin de repousser des Liégeois énervés pour nettoyer le secteur.

10662575-184

Les policiers ont quand même eu officiellement 13 blessés légers à déplorer dans leurs rangs. Présent sur les lieux, le maïeur liégeois, Willy Demeyer, s’est dit choqué de l’agressivité constatée.

Une autre équipe de sécurité était quant à elle aux prises avec des Carolos également énervés ou plutôt avec divers projectiles balancés par ceux-ci au-dessus des hautes barrières entourant les supporters visiteurs. Là, il n’y a pas eu de blessés… Par rapport à l’après-match de la même affiche la saison dernière, on a donc pu constater que la stratégie policière a clairement payé puisqu’il n’y a pas eu d’incident majeur à déplorer. Six personnes ont été arrêtées, quatre administrativement et deux judiciairement, a indiqué la police. Les deux dernières concernaient des personnes qui avaient commis des dégradations sur pas moins d’une centaine de voitures. Dans l’ensemble, les dégâts auront donc été limités. Mais à quel prix…

10662575-183

10662575-185

10662575-197

10662575-207

10662575-206

10662575-205

10662575-204

10662575-203

10662575-202

10662575-201

10662575-200

10662575-199

10662575-198

10662575-196

10662575-195

10662575-193

10662575-192

10662575-194

10662575-191

10662575-186

10662575-190

10662575-189

10662575-188

10662575-187

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb