L’ouragan Irma en 5 chiffres

© Reuters
© Reuters

360 km/h

L’ouragan Irma, avec des vents soufflants jusqu’à 360 km/h, est la plus puissante dépression jamais formée dans l’océan atlantique. Il est suivi par l’ouragan Matthew, qui a touché Cuba et la Caroline du Sud en 2016, avec des vents allant jusqu’à 270 km/h.

644 km

L’ouragan a une largeur maximale de 644 kilomètres. Irma aurait pu englober le Michigan, la Pensylvanie, la Virginie de l’ouest, le Kentucky et la Caroline du Nord en même temps. La largeur de l’ouragan fait en sorte que les tempêtes durent plus longtemps que normalement.

© EPA

100 milliards de dollars

C’est le coût estimé des dégâts commis par l’ouragan, selon le service de météorologie privé Accuweather.

© Photo News

6,4 millions d’habitants

6,4 millions d’habitants de Floride avaient été demandés d’évacuer. 13 comtés de la Floride étaient sous ordre obligatoire ou volontaire d’évacuation. Les habitants ont évacué vers la Géorgie par voiture ou par avion : Delta Airlines avait mis à disposition des vols vers l’Atlanta, en Géorgie.

42 morts

L’ouragan a causé la mort de 42 personnes. 28 personnes sont décédées dans les Caraïbes et un premier bilan fait état de 4 morts en Floride. Un bilan de 10 morts à Cuba a récemment été annoncé.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le gouvernement modifié peut-il continuer à travailler sans demander la confiance du parlement
?

    Crise gouvernementale: la coalition orange bleue est-elle légitime?

  2. ©EPA

    Crise gouvernementale: l’Orange bleue attendue au tournant au Parlement

  3. FRANCE-PROTESTS_MACRON-SPEECH (7)

    Gilets jaunes: Macron décrète l’état d’urgence social

Chroniques
  • La mélancolie de Monsieur Loyal

    Et si, une fois de plus, le président Macron se trompait ? Si ce n’était pas l’augmentation des taxes sur le carburant, la stagnation du SMIC ou les « cadeaux aux riches » qui faisaient descendre les Français dans les rues ? Si l’explication était ailleurs ? Les Français ont quitté leurs salons et leurs écrans, tout simplement parce qu’ils s’emmerdent.

    Les mêmes films et les mêmes séries à la télé, entrecoupées des mêmes bêtes pubs, les programmes stupides sur You Tube, recettes de cuisine, maquillage et ados filmant en temps réel leur quotidien banal à mourir. Assez ! Plus rien ne les amuse. Et surtout pas la politique qu’ils adoraient contempler quand elle ressemblait au théâtre de Guignol. Poum ! Pim ! Paf !

    Où est passé le politico-comique ?

    Depuis l’arrivée au pouvoir de la République en Marche, les affaires publiques sont devenues plus soporifiques qu’un bouquin de François Hollande. Le gouvernement est terne, l...

    Lire la suite

  • Les valeurs, une fracture belge sans précédent

    Charles Michel s’est grandi ce week-end : il a choisi le bon côté du monde et des valeurs.

    On dira qu’il était acculé à trancher par le jeu de la N-VA, par l’opposition et même par les partis flamands de sa propre majorité, sidérés par son « J’irai à Marrakech à titre personnel ». On dira qu’il a tout fait pour éviter de faire la clarté dans une crise née de calculs purement électoralistes.

    ...

    Lire la suite