Accueil Société

Grand Baromètre: Elio Di Rupo désavoué

Une majorité de sondés estime que le maintien du président à la tête du PS est « une mauvaise chose ».

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 4 min

Le président du Parti socialiste, Elio Di Rupo, n’entend pas céder son poste avant la fin de son mandat, en 2019. Une bonne décision ? A cette question, la majorité des sondés du Grand Baromètre Ipsos-Le Soir-RTL-VTM et Het Laatste Nieuws répond par la négative. Ils sont 44 % à penser que l’actuel président du PS devrait se retirer, contre 27 % qui estiment que le maintien d’Elio Di Rupo est une bonne chose pour le PS. On notera également la forte proportion d’indécis : 29 %, ce qui démontre qu’il est peut-être encore possible, pour le bourgmestre de Mons, d’emporter la conviction des hésitants.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Rene Jadoul, mardi 12 septembre 2017, 10:45

    Elio Di Rupo n' a jamais pu régler le problème des parvenus du PS dont il parlait, il,y a 11 ans.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs