Accueil La Une Belgique

Emmanuel de Becker: «L’enfant n’est pas responsable en soi»

Le professeur Emmanuel de Becker est pédopsychiatre aux cliniques universitaires Saint-Luc (UCL).

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Des enfants qui ne posent plus de questions sur le terrorisme, c’est bon signe ?

Ce n’est pas parce qu’il n’y a plus de questions que ça ne continue pas à faire son chemin. Chaque fois qu’on parle de terrorisme dans les médias, ça vient réveiller les angoisses de fond. Ce stress toxique chronique abîme l’être humain. En contrepartie, il a la capacité de pouvoir s’adapter à son environnement.

Peut-on parler d’une « génération terrorisme » à partir du moment où ces enfants grandissent dans ce contexte particulier ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Treize millions d’habitants en Belgique en 2070

En 2022, la population a été gonflée par l’arrivée des réfugiés ukrainiens, avec plus de 100.000 habitants supplémentaires. Sur le très long terme, la population flamande devrait augmenter bien plus qu’en Wallonie et à Bruxelles. Dans la capitale, le nombre d’habitants va stagner dans les cinquante prochaines années.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs