Accueil Société Enseignement

Des ordinateurs dans les salles d’examen de Cambridge: shocking?

L’écriture de certains étudiants est tellement illisible que l’université envisage de les autoriser à taper leurs copies. Les ordinateurs pourraient changer la façon d’évaluer. Et de répondre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Les cahiers au feu et les stylos au milieu ? Après huit siècles d’existence, l’université de Cambridge, au Royaume-Uni, envisage de rompre avec la tradition et d’autoriser les étudiants à remplir leurs copies d’examen sur tablette ou ordinateur.

La raison invoquée ? L’écriture cursive se fait rare, que ce soit pour la prise de note en cours ou dans la vie de tous les jours où les mails et autres chats ont supplanté les missives manuscrites. « Il y a quinze ou vingt ans, les étudiants écrivaient encore régulièrement à la main, mais quasi plus jamais aujourd’hui, à part leurs copies d’examen , explique au Telegraph Sarah Pearsall, professeure à la faculté d’histoire de Cambridge. Cela fait des années que nous sommes confrontés à ce déclin de l’écriture ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs