Accueil Société Régions Hainaut

Mort d’Alfred Gadenne: à Mouscron, le registre des condoléances ne cesse de se remplir

Pendant que les citoyens livrent leur émotion dans le registre de condoléances, les agents communaux choqués sont pris en charge par une cellule psychologique.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 3 min

Le silence qui pèse ce mardi dans le vaste hall d’entrée du centre administratif de la ville de Mouscron – celui-là même que le bourgmestre Gadenne a fait ériger pour « son » personnel il y a un an – est aussi pesant qu’inhabituel. A l’accueil, le regard de l’employée est vide, le téléphone reste muet. Les stewards s’adressent calmement aux visiteurs qui franchissent la porte-tambour ; la plupart demande à se rendre au registre des condoléances installé depuis ce matin. Le mouchoir à la main, ils écrivent quelques mots marquant souvent le désarroi, l’incompréhension et l’immense tristesse que suscite la mort tragique d’Alfred Gadenne. « Notre bourgmestre » est sans doute le mot qui revient le plus souvent dans les quelques pages feuilletées. La gentillesse, l’humour et la disponibilité du maïeur sont aussi les traits de caractère que les citoyens aiment mettre en exergue.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Philippet - Bolaers, mardi 12 septembre 2017, 18:42

    12-09-2017. Il avait notre âge. Et depuis le Finistère, nous avons appris l'évènement tragique. Nos voisins Bretons, étaient déjà informés.(11h00).et scandalisés. Nous pensons que le meurtrier se promènera tranquillement dans quinze jours. Philippet Eric

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs