Accueil

Ghostpoet Dark Days + Canapés

PIAS.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Tous les deux ans depuis 2011, Obaro Ejimiwe est au rendez-vous. Et sa notoriété ne fait que grandir.

Sur ce quatrième album produit par Leo Abraham (connu pour ses travaux avec Brian Eno et Jon Hopkins), le chanteur londonien de 34 ans raconte une fois de plus la dure vie de gens normaux, des personnes qui l’entourent dans un monde moderne que le conteur décrit sans concession. Artiste engagé, Ghostpoet est déboussolé, se posant, de « Immigrant Boogie » à « Live > Leave », les bonnes questions, comme « Trouble + Me » quand il se demande s’il est le seul à se rendre compte que tout fout le camp, que vivre consiste, pour beaucoup et de plus en plus, à survivre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs