Accueil La Une Économie

Philippe Ledent (ING): « Bientôt la fin des taux très bas»

C’est la guéguerre sur le front du marché hypothécaire. Mais elle risque de ne pas durer, les taux à long terme étant appelés à prendre un peu de hauteur l’an prochain, estime Philippe Ledent, senior economist chez ING.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Taux longs, taux courts, crédits à taux fixe, crédits à taux longs... Ces agrégats sont liés. Pour l’instant, entre eux, c’est même la plus parfaite idylle : les taux restent à ce point faibles que les formules variables et fixes restent (très) intéressantes. Mais il y aura une fin à cette période de de grâce, estime-t-on du côté d’ING.

Est-ce que la situation économique actuelle, plutôt bonne, ne devrait pas se refléter dans des taux d’intérêt plus élevés qu’aujourd’hui ?

Si on s’attache à l’analyse des taux du marché, il faut scinder les taux courts des taux longs. Les courts sont à la cave, entendez qu’ils sont à des niveaux très bas. Il y a depuis quelques mois un sentiment qui règne sur les marchés en faveur d’une remontée plus rapide que prévu des taux d’intérêt mais ce n’est pas encore le cas...

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs