Accueil Société Régions Hainaut

Gilly: l’ancien avion bar-restaurant démantelé

Un symbole emblématique du paysage gillicien disparaîtra prochainement. Un promoteur anversois a en effet pour projet de construire des appartements sur le site de l’Airbus. Après quelques complications, plus rien ne s’oppose en principe à la validation de son permis d’urbanisme. Et le célèbre avion ne fait pas partie de ses projets.

Temps de lecture: 3 min

Cela fait 19 ans déjà que les automobilistes de la route de la Basse-Sambre lancent systématiquement un coup d’œil en direction de l’imposant avion de Gilly, aménagé à l’époque en taverne-restaurant. Ces dernières années, celui-ci n’avait plus vraiment d’utilité. Ses heures de gloire comme bar à cocktails et restaurant étaient derrière lui (voir par ailleurs). Depuis 2012, l’engin était d’ailleurs à vendre. À plusieurs reprises, la propriétaire Nathalie Trotta avait eu des contacts avancés. Avec un Liégeois, des Espagnols d’Ibiza, des Néerlandais… Un déménagement dans un parc d’attractions avait même été évoqué !

Mais rien n’avait abouti. Elle espère qu’il en sera autrement cette fois-ci parce que quoi qu’il advienne, l’avion sera bel et bien démantelé.

Direction la France ?

« Le rachat de l’avion est en cours de négociation. Je peux en tout cas vous dire qu’un amateur français est très intéressé. »

Elle confirme également le projet immobilier de l’entreprise anversoise Van De Kamp. C’est une agence immobilière montoise qui se charge de la vente du site. « Quarante logements devraient voir le jour », détaille-t-elle. Contacté par nos soins, le promoteur immobilier Arie Van De Kamp confirme sa volonté de construire un immeuble à Gilly.

Mais il préfère pour l’instant jouer la carte de la prudence, tant que son permis d’urbanisme n’a pas été accepté.

Pour que son projet voie le jour, le promoteur anversois doit évidemment obtenir un permis d’urbanisme. Et à ce niveau-là, cela a déjà coincé une première fois. « Ce promoteur avait fait toutes les démarches et le Collège avait émis un avis favorable. Il y a une volonté d’urbaniser ce site de Gilly. Mais la Région wallonne, par l’intermédiaire de la Direction des Risques industriels, géologiques et miniers, a prévenu qu’une étude des sols devait être effectuée. Le terrain est effectivement un ancien site minier », précise l’échevine de l’Urbanisme Ornella Cencig (MR). Dès lors, le fonctionnaire délégué n’a pas eu d’autres choix que d’émettre un avis défavorable à la fin de l’année 2016 et le permis a été refusé le 28 mars 2017.

Permis d’urbanisme en vue

Cela n’a pas atténué la volonté de l’entrepreneur anversois d’investir à Charleroi. D’après nos informations, ce dernier a d’ailleurs mené cette étude de sols et les résultats seraient favorables. Dès lors, plus rien ne devrait l’empêcher d’obtenir son précieux sésame, le fameux permis d’urbanisme.

Sa demande de permis sera déposée très prochainement. Le projet pourra alors débuter. Et l’avion gillicien s’en ira donc vers d’autres cieux.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo