Une maison du «square des milliardaires» de Bruxelles mise en vente aux enchères

La maison du square des milliardaires à Bruxelles. © D.R.
La maison du square des milliardaires à Bruxelles. © D.R.

Deux biens exceptionnels sont mis en vente aux enchères en ligne par Troostwijk Real Estate : l’ancien hôtel Le Radeski à Liège et une maison de maître à Bruxelles.

Piscine, jacuzzi et robinets en or

A Bruxelles, avenue Louise 561, dans le square du Bois appelé le « square des milliardaires », Troostwijk Real Estate met en vente une maison de maître de plus de 1.100 m2 de surface habitable répartie sur trois étages et deux niveaux en sous-sol.

Les finitions sont luxueuses avec, entre autres, des sols en marbre et des robinets en or 24 carats dans la salle de bains. Au deuxième étage se trouve un spa avec hammam, solarium, jacuzzi, bar et piscine. Suite à une saisie de banques, le bien a été mis en vente aux enchères.

Une enchère peut être placée en ligne via le site internet de Troostwijk jusqu’au 28 septembre. C’est l’offre la plus haute qui sera prise en compte sous réserve d’acceptation par les banques et de la signature d’un compromis de vente devant un notaire.

Le prix de départ de l’enchère en ligne est fixé à 2,5 millions d’euros. Ce bien avait déjà été mis en vente par plusieurs agences puis retiré, précise Trootswijk Real Estate. La date de clôture des enchères est fixée au 28 septembre à 16 heures.

Un bâtiment historique Liège

Situé en plein cœur de Liège, Le Radeski est un hôtel de qualité, construit à la fin du XIXe siècle, pour une famille d’origine polonaise, les Radzitsky d’Ostrowick. Racheté en 1996, il a subi d’importants travaux de rénovation.

Un commerce d’articles d’ameublement et de décoration haut de gamme s’était alors établi dans le bâtiment. Les multiples surfaces étaient également disponibles à la location pour des événements ou magasins éphémères. Suite à une liquidation, ce bâtiment historique situé en plein cœur de Liège, 69 boulevard d’Avroy, est actuellement mis en vente aux enchères en ligne. Jusqu’au 19 septembre prochain, les candidats-acheteurs auront la possibilité de faire une offre en ligne pour acquérir cet hôtel de maître via la société de ventes aux enchères Troostwijk Real Estate. Des visites sont organisées sur rendez-vous. La date de clôture des offres est fixée au 19 septembre à 16 heures.

Ce bâtiment d’exception comprend 5 étages représentant une superficie totale de 2.650 m². L’immeuble compte quelque 30 pièces de 15 à 20 m² chacune et possède une terrasse de 100 m² et un terrain de plus de 700 m².

Les possibilités de réhabilitation du bâtiment sont nombreuses : espaces pour organiser des événements, hébergement de bureaux ou transformation en résidence avec des appartements de luxe.

Troostwijk Real Estate est la seule entreprise de vente aux enchères de Belgique à organiser des ventes de biens immobiliers en ligne et aux enchères. 97 % des ventes sont réalisées avec succès. En outre, celles-ci sont effectuées dans un délai de 6 semaines. Troostwijk Real Estate est un département de Troostwijk Auctions, la plus grande entreprise industrielle de vente aux enchères d’Europe, disposant de bureaux dans les principaux pays européens.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Bart De Wever, président de la N-VA et Charles Michel restent en opposition sur le pacte migratoire.

    Pourquoi Bart De Wever s’obstine à dénoncer le pacte migratoire

  2. Un «
cerveau de la combine
»
: ainsi Carlos Ghosn a été qualifié par Hiroto Saikawa, l’actuel directeur général de Nissan.

    Ghosn sur un siège éjectable aussi chez Renault

  3. «
Nous discuterons de tout cela au sein du gouvernement jeudi et vendredi probablement, il est préférable sans doute de ne pas laisser traîner les choses.
»

    Kris Peeters (CD&V) sur le pacte migratoire: «Je soutiens totalement Charles Michel»

Chroniques
  • Quel sera le nouveau mot de l’année?

    Quel sera le « nouveau mot de l’année » 2018 ? L’an dernier, c’est « Fake news » qui avait emporté les suffrages des lecteurs du Soir. Lequel lui succédera ?

    Pas de changement pour ce quatrième millésime de l’opération menée par Le Soir et l’UCL. La formule reste la même. Et l’objectif aussi : il s’agit toujours, en s’appuyant sur les propositions du grand public, de faire émerger le mot ou la locution qui a connu une diffusion significative en 2018 et que l’on ne trouve pas encore dans l’édition la plus récente des dictionnaires usuels du français tels que le Petit Robert ou le Larousse.

    Concrètement : la première phase est lancée ce mercredi. Il s’agit de recueillir les propositions des lecteurs du Soir via notre site internet. C’est important : le mot ou la locution que vous soumettrez doit être accompagné d’une (courte) définition. Il est possible de soumettre des propositions de néologismes jusqu’au 30 novembre.

    En...

    Lire la suite

  • La Belgique doit approuver le pacte migratoire

    Vous approuvez le pacte migratoire, ou vous partez. Il nous revient que le Premier ministre, Charles Michel, a décidé d’opter pour la plus grande fermeté avec la N-VA concernant cet accord international, qui doit baliser les grands principes de coopération entre Etats du monde s’agissant de la migration.

    Après des mois de contorsions de la Belgique sur des principes humains aussi essentiels que l’interdiction d’enfermement des enfants ou la protection des demandeurs d’asile contre les traitements...

    Lire la suite