Accueil Monde Europe

Le parquet espagnol menace d’arrestation les maires pro-référendum en Catalogne

Le parquet général espagnol a ordonné que les maires de Catalogne prêts à organiser un référendum d’autodétermination soient cités à comparaître.

Temps de lecture: 1 min

Le parquet général espagnol a ordonné mercredi aux procureurs de Catalogne qu’ils citent à comparaître les maires de la région prêts à organiser le référendum d’autodétermination du 1er octobre, interdit par la Cour constitutionnelle. Au cas où un maire ne répondrait pas, le parquet demande « d’ordonner son arrestation » pour qu’il comparaisse.

Selon une liste diffusée par l’Association des maires indépendantistes (AMI) sur son site internet, 712 maires sont disposés à mettre des locaux à disposition de l’exécutif catalan pour organiser le référendum d’autodétermination.

Les maires catalans avaient été prévenus

Vendredi, la cour avait ordonné que les maires catalans soient prévenus par écrit des risques encourus s’ils participaient à l’organisation de la consultation. Le parquet passe donc à la vitesse supérieure en ordonnant une enquête sur chaque édile afin de déterminer s’ils ont bien confirmé leur participation.

Par ailleurs, le parquet recommande que ses ordres soient mis à exécution en priorité dans les municipalités les plus peuplées, « vu le nombre de municipalités concernées ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une