Accueil Belgique Politique

Les 10 dates-clés de la carrière politique de Laurette Onkelinx

La socialiste Laurette Onkelinx a annoncé se retirer de la vie politique active à l’horizon 2019. La socialiste a été ministre de 1992 à 2014.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

« J'ai servi sous trois rois, et sous cinq Premiers ministres »  : c’est ainsi que Laurette Onkelinx a résumé elle-même sa carrière politique ce mercredi, en annonçant son retrait dès 2019. Retour sur les événements marquants qui ont jalonné son parcours.

1988

L’arrivée à la Chambre

Poussée par Philippe Busquin, Laurette Onkelinx devient députée de l’arrondissement de Liège. Elle suit notamment la loi dépénalisant partiellement l’avortement, un texte que le roi Baudouin, fervent catholique, a refusé de signer. Le gouvernement a fini par trouver une manière de faire passer la loi sans l’accord du roi.

1992

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Pieyns Agnes, mercredi 13 septembre 2017, 18:50

    et donc dans la politique on se retire de la vie active à 61 ans en 2019 en l'occurrence alors que le commun des mortels doit travailler jusque 67 ans ? !!

  • Posté par Kerschen Pierre, mercredi 13 septembre 2017, 18:20

    Iil est grand temps qu'elle se retire de la politique ce personnage infâme , une ... de la politique socialiste naturellement !!!

  • Posté par Doffiny Jean-pierre, mercredi 13 septembre 2017, 17:55

    Champagne !

  • Posté par Francart Raoul, mercredi 13 septembre 2017, 17:37

    Madame, je mettrai un M majuscule, vous le valez bien. Je vois que vous respectez les intentions que le PS s'est donné, vous aurez l'âge respectable de la pension en 2019, ce que ce gouvernement ne respecte en rien. Je vous ai connu depuis le début de votre carrière et vous ai même reçu à Namur. Fervent admirateur et défenseur du PS, il m'est arrivé de vous combattre au sein du syndicat mais, comme vous me l'avez signalé, vous aviez des choix à faire, entre l'enseignement ou la sécu que vous avez privilégiée... à raison. Merci d'avoir été ce que vous êtes et d'avoir gardé cet investissement politique que défend le PS, merci de continuer à nous accompagner afin que nous puissions tirer le meilleur de vos intentions. Avec tout mon respect solidaire.

  • Posté par CARION JEAN, mercredi 13 septembre 2017, 17:31

    En bref, lorsqu'on regarde les postes ministériels: "touche-à-tout", spécialiste en rien; mais surtout toujours prête à donner des leçons aux secteurs concernés et ce sans connaissances ou expérience ! quel gâchis pour la gestion de l'Etat! deux exemples phare: la "santé" et "l'éducation"....une catastrophe encore vécue aujourd'hui.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs