Accueil Belgique Politique

Laurette Onkelinx partie, tous les regards se tournent vers Elio Di Rupo

Elio et Laurette, c’est le duo socialiste de ces vingt dernières années. Laurette quitte le bateau, Elio reste. Pour combien de temps ?

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 6 min

La politique a besoin de nouveaux visages qui doivent incarner de nouveaux enthousiasmes et nouveaux espoirs. »

Cette petite phrase de Laurette Onkelinx, lors de l’annonce de l’arrêt à terme de sa carrière politique, mercredi, a fait bourdonner bien des oreilles au sein du monde socialiste. Et si ces mots dépassaient le cas de Laurette Onkelinx, pour viser, suivez mon regard, Elio Di Rupo, président du PS, 66 ans. Celui-ci s’est bien gardé de réagir autrement qu’en deux tweets, dont l’un relevait « Je respecte le choix personnel de Laurette Onkelinx. » Une décision d’ordre privé, donc, pas de message subliminal, circulez, y a rien à voir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Werpin Jean Luc, jeudi 14 septembre 2017, 14:36

    Elio a fait son temps, il devrait se rendre compte qu'il est pathétique de s'obstiner à vouloir être après avoir été. Pour un chanteur, on dirait que c'est la tournée de trop.

  • Posté par Marlier , jeudi 14 septembre 2017, 13:30

    Le bateau coule, les rats quittent le navire !!!!!

  • Posté par Lambotte Serge, jeudi 14 septembre 2017, 11:42

    Elio porte pourtant des lunettes!

  • Posté par Ioannidou Efthymia, jeudi 14 septembre 2017, 10:37

    Le père Daerden était une blague politique pour les gens hors de Liège et le PS va remettre cela. Ils ne comprennent donc jamais rien au PS?

  • Posté par Seny Georges, jeudi 14 septembre 2017, 10:46

    Je pense qu'ils ne prennent toujours pas la mesure de clientélisme "de la maternité au cercueil" ce qui contribue derrière cette attitude à retrouver toujours les mêmes de près ou de loin. Ce serait assez rigolo d'avoir le fils de "papa". Tout est dit dans ce mot!

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs