Accueil Belgique Politique

Parlement wallon: la crainte des séances... matinales

La majorité très étriquée MR-CDH impose un nouvel agenda qui ne fait pas l’affaire du président de l’assemblée. André Antoine (CDH) annonce des initiatives importantes pour la session parlementaires qui débute.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Ce jeudi, André Antoine (CDH) aura fort à faire pour maintenir la sérénité à l’occasion de la réunion de la Conférence des présidents du parlement wallon. Le président d’assemblée a de grandes ambitions pour la session qui débute. Mais il devra d’abord régler les problèmes d’intendance liés aux nouveaux équilibres politiques en Wallonie : la majorité MR-CDH compte officiellement 38 sièges sur 75. C’est juste, très juste.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Guiot Philippe, lundi 18 septembre 2017, 15:00

    Parce que ces salop.... prétentieux, sans morale et trop peu d'éthique ne sont pas foutus de se lever en même temps que l'immense majorité de celles et ceux qui travaillent et ne bénéficient pas de voiture de fonction payée par le contribuable ? Mon pied au .... oui et plutôt 2x qu'une !

  • Posté par A.q.t.e. , jeudi 14 septembre 2017, 18:01

    J'adore ces partis qui critiquent les fainéants, les chômeurs oisifs, bref tous ceux qui comme eux sont incapables de se sortir des plumes à l'heure ou les ouvriers travaillant aux trois tours, commencent leur journée à l'heure déraisonnable de 6:00 du matin et se voient sanctionnés pour toute arrivée tardive. L'éthique de ces gens est tout simplement révoltante ...

  • Posté par Lambert Denise, jeudi 14 septembre 2017, 13:42

    Plus tôt ils commenceront moins ils auront d'embouteillages... J'imagine qu'ils sont peu nombreux à utiliser les transports en communs pour rallier Namur. Ils n'ont donc pas à faire avec le détour vers Leuven pour atteindre Namur...via la super ligne 161

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs