Accueil Belgique Politique

L’avenir est-il aux élus qui se lèvent tôt ou à ceux qui se couchent tard?

En Wallonie, MR et CDH craignent que leur majorité étroite pose problème au parlement. En évoquant l’efficacité des travaux, ils proposent un agenda décalé. Un stratagème qui ne passe pas.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

L’ordre du jour du parlement de Wallonie ou comment un problème d’agenda se transforme en polémique politique… Ce jeudi, Le Soir évoquait l’équation qui s’offre à la conférence des présidents de l’assemblée, qui est chargée de l’organisation des travaux. Avec une majorité très étroite de 38 sièges sur 75, MR et CDH risquent à tout moment de se présenter en infériorité numérique. Un ou deux députés malades, mobilisés par un problème familial ou retenus dans un embouteillage, et la séance plénière virera à la pantalonnade.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Frédéric Delrue, jeudi 14 septembre 2017, 20:53

    Il est beau le gouvernement de la Wallonie... Faites des économies le peuple, de notre côté, on va dépenser encore plus et puis nous pourrons nous occuper des autres casquettes en matinée, histoire de gagner encore plus d'argent sur votre dos.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs