Accueil Belgique

A chacun son agenda pour séduire le Canada

Au cours de la mission économique qui se déroule actuellement au Canada, chaque niveau de pouvoir, chaque ministre place ses accents et ses atouts. Didier Reynders encadre politiquement la princesse Astrid, présente les opportunités d’investissement, et défend la Belgique et l’Europe, tandis que les Régions ciblent certains secteurs et certaines villes.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 5 min

C’est en habitué des missions économiques que le ministre des Affaires étrangères foule le sol de l’ouest canadien. Si le ministre-président flamand n’en est qu’à sa deuxième mission princière et la secrétaire d’Etat bruxelloise à sa quatrième, Didier Reynders (comme le ministre wallon du Commerce extérieur d’ailleurs) est rodé à la défense les atouts belges à l’étranger, comme cette semaine au Canada. Mais cela ne l’empêche pas d’innover.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs