Accueil Économie Mobilité

Il y a comme une pénurie de pilotes dans l’air

Le secteur aérien est en quête de pilotes. Ryanair en engage dix par semaine. « Sans problème », assure cette dernière.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Depuis deux ans, le secteur aérien affiche un sourire contagieux. L’association mondiale des compagnies aériennes estime qu’on va doubler le nombre de voyageurs aériens à travers le monde, passant de 7 à 15 milliards d’ici 2035. Pour y arriver, Boeing et Airbus estiment qu’il faut construire entre 35.000 et 39.000 nouveaux avions. Et pour que ça fonctionne, il faut prévoir des membres d’équipage, dont une dizaine de pilotes, par appareil. Une récente étude faisait valoir que l’aviation commerciale allait devoir recruter 255.000 pilotes à travers le monde d’ici 2027. Plus de 600.000 d’ici 2037, dont plus de 100.000 pour l’Europe, selon Boeing.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs