Accueil Société Régions Brabant wallon

Les familles du Mahiermont en fête

L’association n’a jamais demandé le moindre subside à la commune. Sttellla et Mamemo seront là pour fêter les cinquante ans.

Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

C’est un endroit à nul autre pareil où la convivialité et la bonne humeur sont les mamelles de l’entraide et de l’accueil. Normal pour une ancienne salle appartenant autrefois au Doyenné de Braine-l’Alleud, mais gérée par la paroisse de Genval qui n’avait pas les moyens de la rénover. Qu’à cela ne tienne, quatre familles de Genval vont se mobiliser pour racheter le site grâce à un emprunt accordé par la famille Lannoye (Papeteries).

Le neuf octobre 1967 naissait ainsi l’ASBL Le Mahiermont, dans le quartier qui porte ce nom, de la volonté de Roland Dussenne, docteur en droit, de Lucien Welschen, fonctionnaire, de Gabriel Sulbout, industriel, et de Jacques Geeraerd, directeur de société. Le tout avec l’aide du bourgmestre de Genval Paul Hanin (Alliance communale).

L’objectif de l’association est très précis. Il s’agit de « promouvoir, d’encourager et de soutenir, spécialement auprès de la jeunesse, toute initiative éducative, culturelle, artistique et sportive, ainsi que toute initiative en matière d’accueil et d’entraide. Les locaux dont l’association a la jouissance pourront être mis à la disposition de tout groupement ou association pour l’exercice d’activités conformes à l’objectif poursuivi. »

Pour François Geeraerd, fils d’un des fondateurs, et dont le propre fils Antoine a repris la présidence de l’ASBL avec sa compagne Isabelle Deridder, avec l’aide d’Olivier Vandenabeele et d’Émilie Van Humbeeck, « la fête du dimanche le plus proche du premier octobre était alors la seule occasion pour les jeunes de sortir ! Pas étonnant que le ministre de la culture Albert Parisis (PSC) ait inauguré les lieux. »

Depuis lors, plusieurs familles se sont relayées pour faire vivre la salle. Le premier concert fut celui de Julos Beaucarne en 1969.

La bière coulait à 25 cents

Dans les quelques archives restantes, on a retrouvé que son cachet était de 16.000 FB (400 euros), que la sono avait coûté 400 FB (10 euros) et que la bière se vendait à 9 FB (25 cents). Jules Wéry s’était porté caution pour Patrick Fievez, alors mineur.

Et la bière, elle a toujours coulé à flots. Comme lors du concert de Toots Thielemans en 1986, amené par Vincent Tempels sous un chapiteau plein à craquer, avec mille personnes au moins !

« Notre plus grande fierté, c’est de n’avoir jamais demandé un seul subside à la commune, conclut François Geeraerd. On louait la salle pour des mariages ou des anniversaires afin de ramener de l’argent dans les caisses. Sans oublier les organisations des Noël pour tous et des Dimanches sur herbe. »

Une année pourtant, le Mahiermont reçut 30.000 FB (745 euros) de l’échevin Yves Lebrun (Écolo), outré que voir que son partenaire libéral ne voulait pas appliquer une décision du conseil pour fournir un aide logistique aux associations communales…

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

In BW: une politique immobilière tournée vers l’avenir

Gestionnaire de cinq business centers en Brabant wallon, l’in BW mise sur une politique immobilière à la pointe en matière d’énergie et de services aux entreprises. Elle s’oriente aussi de plus en plus vers la spécialisation de ses parcs d’activités économiques.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo