Accueil Société Régions Bruxelles

MolenGeek: 7 des 8 jeunes refusés pour un voyage aux USA devraient pouvoir partir ce week-end

Jeudi soir, 7 membres de l’incubateur MolenGeek se sont vus notifier qu’ils ne pourraient pas se rendre aux USA pour un voyage prévu de longue date. Le départ était prévu aujourd’hui, à midi. En contact avec le cabinet des affaires étrangères, l’ambassade américaine serait prête à changer sa position.

Temps de lecture: 3 min

H ier, à 20 heures, les jeunes avaient des étoiles plein les yeux. Deux heures plus tard, c’était fini. » Ibrahim Ouassari, le fondateur de l’incubateur numérique MolenGeek, a beaucoup de difficultés à réconforter aujourd’hui les jeunes qui projetaient ce voyage aux USA depuis des mois. Immersion dans la Silicon Valley, visite de Google, de Facebook, participation au salon « Techcrunch Disrupt » à San Francisco ou encore réception aux Nations Unies : le programme qui attendait les membres de cet espace numérique particulièrement novateur du coeur de Molenbeek était chargé.

La délégation de MolenGeek est constituée de douze personnes. Jeudi soir, aux alentours de 23 heures, sept participants qui s’étaient bien vus accorder leur ESTA (Electronic System for Travel Authorization), soit l’autorisation d’entrée sur le territoire américain, ont reçu un courrier électronique leur signifiant une mise à jour de cette autorisation… Leur voyage aux USA n’étant finalement plus autorisé. Seuls quatre membres de la délégation ont conservé leur ESTA, mais ils ont également décidé de ne pas monter dans l’avion qui devait les emmener outre Atlantique ce vendredi. Le groupe est très étonné par ce changement de dernière minute : « Même l’agence de voyages trouve ça étrange, rajoute Ibrahim Ouassari. Un ESTA, généralement, une fois que c’est accordé, ça ne change pas. » La déception et la frustration dominent. « Je ne sais pas quoi leur dire, souffle, dépité le fondateur de l’incubateur. Ce voyage, cela fait un an qu’on en parle. Pour eux, c’est encore une porte qui se ferme, un rejet, une discrimination. C’est en tout cas comme ça qu’ils le voient. Qaund ils arrivent à MolenGeek, l’image qu’ils ont d’eux-mêmes est généralement très basse. Nous, on tente de leur redonner confiance. Ce refus vient torpiller notre boulot… »

Un départ ce week-end ?

Il semble que la présence d’un certain jeune dans le groupe ait eu une conséquence sur les sept autres qui se trouvaient dans le même vol (quatre membres prenaient un autre avion). En effet, un membre de la délégation n’avait, lui, jamais reçu son ESTA. « Il s’est rendu à l’ambassade en pensant que ce serait juste une formalité, raconte Ibrahim Ouassari. Mais une fois sur place on lui a demandé une série de documents, dont des invitations, qu’il ne possédait pas. Les autorités américaines craignent qu’il reste sur place, alors qu’il a un boulot ici… »

Les affaires étrangères déplorent que les organisateurs n’aient pas pris contact plus tôt avec le ministère, lorsque ce refus a été signifié. Depuis ce matin, les affaires étrangères sont donc en contact avec l’ambassade américaine : « Les Américains semblent prêts à changer leur position pour sept cas sur huit, explique David Maréchal, porte-parole de Didier Reynders. Mais il reste un cas qu’ils refusent toujours, pour des raisons qu’ils n’ont pas à nous fournir. Les autres voyageurs devraient pouvoir partir ce week-end encore. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo