Bruxelles va accueillir Xavier Niel et son «anti-école» de codage

L’Ecole 19 sera une franchise de l’Ecole 42 à Paris (photo). © Belgaimage.
L’Ecole 19 sera une franchise de l’Ecole 42 à Paris (photo). © Belgaimage.

Un centre d’autoformation au codage informatique gratuit, une « anti-école », va ouvrir ses portes à Bruxelles sous la houlette du Français Xavier Niel, qui a lancé le concept d’«Ecole 42» à Paris en 2013, rapporte L’Echo samedi.

Cette « Ecole 19 » gratuite, sans professeurs ni diplôme à la clé, va ouvrir en février sur les hauteurs d’Uccle, dans le château de Latour de Freyns. Elle accueillera, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 450 étudiants de 18 à 30 ans à partir de février prochain.

Ce centre d’autoformation au codage informatique permettra d’apprendre par des voies de traverse, en anglais. L’enseignement sera proposé à un public atypique, recruté sur la base d’un test de logique puis d’un stage d’immersion.

Le cursus durera entre deux et cinq ans, certains étudiants étant rapidement engagés par des sociétés.

L’Ecole 19 est une franchise de l’Ecole 42 à Paris. Les frais de fonctionnement de la partie du campus dans laquelle sera logée l’école 19 sont estimés à 600.000 euros par an. Les porteurs du projet en Belgique sont John-Alexander Bogaerts, le créateur du cercle d’affaires B19, et Ian Gallienne, l’administrateur délégué du Groupe Bruxelles Lambert.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. la tendance est de plus en plus de bâtir à «
centres aquatiques
», comme à Braine-le-Comte, où l’aspect ludique prend le pas sur le pur sportif.

    Les piscines, un gouffre où les communes se noient

  2. Didier Reynders et l’ambassadeur belge en RDC - rappelé depuis -, Bertrand de Crombrugghe, lors de l’inuaguration de l’ambassade belge à Kinshasa, le 27 novembre 2017. Aucun officiel congolais n’était présent ce jour-là.

    RD Congo: la diplomatie belge est aux abonnés absents

  3. Olivier Maingain veut profiter de la campagne qui s’annonce pour lancer la nouvelle génération de Défi sur des thèmes plus modernes. © Dominique Duchesnes.

    Olivier Maingain au «Soir»: «L’écologie triomphante n’est pas l’unique modèle»

  • Les «Gilets jaunes», un Mad Max finalement écologique

    La pollution nuit à l’homme et à son environnement. C’est un axiome.

    Or la voiture pollue. Et parce qu’elle pollue, tout doit être mis en œuvre pour que ses impacts négatifs soient réduits au maximum. Dans ce contexte, l’augmentation des accises sur les carburants est classiquement présentée comme un frein au gâchis environnemental.

    Cette évidence ne peut toutefois occulter les préoccupations des « gilets jaunes ». La hausse des taxes sur le diesel...

    Lire la suite