Accueil Opinions

«Les experts ne peuvent pas toujours être formels»

Catherine Fallon est chargée de cours à l’ULg où elle dirige le Spiral, un centre de recherche interdisciplinaire spécialisé en gestion des risques. Entretien.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Les études dont on parle dans les médias sont-elles victimes de raccourcis simplistes ?

Le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), par exemple, a mis en place des protocoles de communication très développés. Avec, chaque fois, des études complètes accessibles à tout le monde, validées par des débats, des recommandations politiques, etc. Leur réflexion, c’est de dire : OK, il y a des modèles qu’on mobilise, ces modèles sont présentés en détail et on peut les critiquer. En fonction du type de modèle choisi et de la démarche qu’on a mobilisée, on arrive à l’une ou l’autre conclusion. Une conclusion est toujours liée à la méthode suivie. Quand on mobilise un chiffre ou une information, il faut toujours préciser dans quel cadre cela a été fait et sur quoi c’est fondé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs